Document Unique: Les Risques Professionnels Des Enseignants

LES RISQUES PROFESSIONNELS DES ENSEIGNANTS

Risques Professionnels Des Enseignants

INTRODUCTION

Lenseignement est un secteur trs vaste, allant de la formation initiale des lves et tudiants la formation professionnelle continue des adultes, qui elle-mme peut revtir plusieurs formes, dont le-learning est la plus rcente. Nous nous concentrerons ici sur la formation initiale traditionnelle, une classe et un enseignant donnant un cours des enfants ou adolescents, de loin la plus pourvoyeuse demplois denseignants dans lenseignement primaire et secondaire des coles, collges et lyces.

Selon les derniers chiffres de l’Education Nationale, 866.500 agents enseignent aux 12.350.000 lves du premier et second degr.

 

RAPPEL DES OBLIGATIONS LEGALES

Le DUERP, document unique dvaluation des risques professionnels, fait partie des obligations lgales de chaque employeur en matire de sant et de scurit.

Chaque cole, chaque tablissement scolaire doit en possder un, rgulirement mis jour.

Les chefs de service (recteur, directeur acadmique des services de lducation nationale, chefs dtablissement) sont chargs, dans la limite de leurs attributions et dans le cadre des dlgations qui leur sont consenties, de veiller la scurit et la protection de la sant des agents placs sous leur autorit.

Ils prennent les mesures ncessaires pour assurer la scurit et protger la sant physique et mentale des agents placs sous leur autorit, ces mesures sont rgulirement consignes dans le DUERP.

Ces mesures comprennent:
?Des actions de prvention des risques professionnels et de la pnibilit au travail.
?Des actions dinformation et de formation.
?La mise en place dune organisation et de moyens adapts.

Le principe du DUERP est simple : rdiger sur un mme support un inventaire de tous les risques professionnels dune structure.

Cet inventaire se fait par unit de travail, cest--dire un dcoupage de ltablissement par regroupement de risques professionnels (exemples : le ple administratif, les laboratoires, les salles de cours, ).

Une fois linventaire termin, les risques sont analyss et classs par ordre de priorit. Lordre est dfini par la gravit du danger et son niveau de probabilit.

Le code du travail prvoit que le DUERP soit mis jour au moins chaque anne.

Par ailleurs et concernant spcifiquement les RPS (risques psychosociaux), laccord national interprofessionnel du 2 juillet 2008 sur le stress au travail, doubl dun accord du 26 mars 2010 sur la prvention du harclement et des violences au travail, a permis aux partenaires sociaux de prendre en compte la problmatique des risques psychosociaux (RPS) au travail. Le 22 octobre 2013, huit organisations syndicales et lensemble des employeurs de la fonction publique ont sign un accord-cadre relatif la prvention de ces risques.

Lemployeur public est ainsi garant de la sant, du bien-tre et de la scurit au travail de ses agents. Depuis lors, en application de cet accord, chaque employeur public doit laborer un plan dvaluation et de prvention des RPS, cette responsabilit incombe naturellement aux chefs dtablissement.

Dans la pratique, le DUERP est souvent ralis une seule fois afin de rpondre a minima lobligation lgale, puis il est mis de ct. Il y a rarement une mise jour et exceptionnellement llaboration dun plan de prvention pour diminuer ou supprimer les risques prioriss par le document unique.

Le plus souvent ignor des enseignants, faute de communication de lemployeur, les rares personnels qui le connaissent, comme les directeurs dcole, ne sont pas accompagns pour en voir lutilit. Peu dactions de prvention ntant enclenches par lemployeur ou la collectivit territoriale suite sa rdaction, le DUERP est peru comme une commande administrative sans intrt.

Pourtant llaboration du DUERP, sa mise jour rgulire et la programmation de plan daction pour rsoudre les risques professionnels, ont vocation crer un cercle vertueux en matire de sant et de scurit au travail dont il est un instrument central.

Parce que sa rdaction est cense tre collective et quune prsentation doit en tre faite en conseil dcole et en conseil dadministration (quand ltablissement na pas de CHS), le DUERP devrait permettre de sensibiliser un maximum dacteurs la prvention.

Nous allons voir que les Risques Professionnels des Enseignants sont bien prsents et quil serait ncessaire de prendre cette obligation lgale, non plus comme une contrainte administrative en plus des autres, mais comme un vritable outil pour amliorer le bien-tre au travail de nos enseignants.

 

LES FACTEURS DE RISQUES PROFESSIONNELS POUR lENSEIGNANT

1) L’enseignant volue dans un environnement social et technique en constante et rapide volution avec de multiples rformes partielles et gnrales qui mnent invitablement une saturation dans la capacit des enseignants s’approprier les nouveaux schmas proposs, ce qui explique un taux d’chec lev dans leur mise en uvre effective.

Pour illustrer souvenons-nous de quelques-unes des dernires rformes proposes (dont nous avons, pour la plupart, oubli lexistence):
1975 : la rforme Haby
1982 : Alain Savary, la rnovation du collge unique
1989 : la loi Jospin , la loi d’orientation sur l’ducation
1993-1997 : Franois Bayrou « Collge plus juste »
1997-2000 : Sgolne Royal « Collge pour tous »
2005 : Franois Fillon, la loi d’orientation pour l’avenir de l’cole
2009 : Luc Chatel et la rforme du lyce
2013 : Vincent Peillon, la loi de refondation de l’cole de la Rpublique
2013 : la rforme des rythmes scolaires
2016 : Najat Vallaud-Belkacem et la rforme du collge
2018 : Jean-Michel Blanquer et l’cole de la confiance

2) Par ailleurs, des tendances lourdes, sociales et technologiques, affectent les conditions de travail des enseignants:

- En caricaturant, les enfants naissent aujourdhui avec une tlcommande et un cran dans leur berceau, cest une gnration de zappeurs, le cours magistral, assis et avec trs peu dinteractivit, est difficilement supportable pour beaucoup dentre eux et ils deviennent agits, inattentifs, insolents face un enseignant qui les ennuie et qui se trouve en concurrence avec une vaste palette de diffrents mdias ludiques pour la transmission de connaissances et de moyens techniques pour mmoriser, calculer, se documenter… sachant quil est impossible dutiliser lautoritarisme des maitres et professeurs de jadis pour se faire respecter.

- Les violences intrafamiliales de plus en plus frquentes, des jeux vido et films brutaux regards avec assiduit la tlvision, gnrent par mimtisme des comportements inconscients dans la classe ou la cour de rcration, reproduisant les mmes gestes agressifs ou insultes envers les camarades ou les enseignants.

- La difficult ou linterdiction de constituer des groupes homognes au niveau des besoins et des niveaux de chacun entrainent des problmes dans les rythmes dapprentissage gnrant des comportements dincomprhension et dabandon de certains lves, qui deviennent violents en compensation.

- Lenvironnement professionnel, dans des banlieues difficiles, avec de nombreux enfants issus de milieux sociaux ou ethniques trs divers parfois en grande difficult financire ou psychologique, induit une ncessit de connaissance et dadaptation dlicate la diversit culturelle, surtout chez les jeunes enseignants frachement diplms manquant de maturit professionnelle. A dfaut, les risques de violence, avec les lves ou les parents, sont importants.

- Il y a la fois des attentes disproportionnes des familles au sujet de lcole dont lenseignement est cens donner une place future dans la socit et des parents souvent non impliqus et/ou critiques, ce qui conduit les enseignants faire face des sollicitations et des exigences toujours plus varies et complexes dans lexercice de leur mtier.

- Des parents peuvent tre violents ou le devenir dans certaines situations (valuations de leurs enfants, punitions), particulirement dans lEducation Nationale qui focalise (comme dautres services publics) toute linsatisfaction et les frustrations sociales dont lEtat et la socit sont rendus responsables par certains citoyens.

- La faible jouissance dautonomie et de responsabilit des directions des tablissements scolaires dans lEducation Nationale gnre des relations hirarchiques peu motivantes, souvent uniquement axes sur ladministration et le contrle, avec des systmes dinspection archaque ressentie comme inefficace et infantilisante.

Le contexte entraine de multiples facteurs de stress qui gnrent des risques psycho-sociaux importants :

- La dmotivation rsulte de labsence de confiance qu’a lenseignant concernant sa capacit d’accomplir sa mission dinstruction et dducation (sentiment d’inefficacit personnelle, msestime de soi) ; le sentiment daccomplissement, la reconnaissance de ses suprieurs font souvent dfaut. Il sensuit un sentiment dincomptence et un doute sur la valeur de son travail.

- Certains enseignants ont le sentiment daccomplir un travail inutile (les lves restent mdiocres et peu intresss, perturbateurs et agressifs), ce qui reprsente une contrainte psychologique et une frustration narcissique importantes.

- Dautres considrent que, sils ont toujours de grandes responsabilits dans la formation des jeunes gnrations, cest sans autorit, sans pouvoir dcisionnel ni maitrise sur son travail, donc sans possibilit dexploiter efficacement ses aptitudes ou ses dons personnels. Cette impossibilit de dvelopper ses capacits professionnelles et son expertise, nuit par consquent lestime qua lenseignant de lui-mme et ce sentiment de dvalorisation est un puissant stresseur potentiel. La responsabilit individuelle sans en avoir les moyens, est ressentie comme un facteur majeur dagression psychique (sentiments de culpabilit et de honte).

- Le style de management dans les tablissements scolaires accroit la crise de confiance des enseignants, qui se manifeste par divers symptmes : tensions relationnelles, dsinvestissement, comportements dsabuss, agressifs ou cyniques. Labsence dobjectifs clairs, ralistes et partags, le manque de reconnaissance du travail rellement effectu (valuation et progression lanciennet principalement), le manque de soutien pdagogique ou psychologique, engendrent des insatisfactions stressantes.

- Les comportements physiques menaant (gestes du poing, destruction matrielle, objets lancs, crachats, bousculade ) ou verbaux intimidant (menaces, excs verbaux, jurons, insultes ou langage mprisant..), les actes violents de destruction ou de dgradation de biens matriels, de la part dlves ou de parents, relvent de plusieurs types d’agression qui vont de l’absence de respect de lenseignant et de son autorit qui se manifeste par des comportements dapparence relativement bnins (attitudes mprisantes, remarques moqueuses, refus dobtemprer des consignes de scurit ou rglementaires) une violence caractrise (coups ports, blessure par arme) qui ncessite une dclaration daccident de travail et ventuellement une procdure judiciaire.

- Les troubles psychiques induits chez lenseignant par le stress permanent peuvent, en raction, mener des comportements hostiles ou violents de sa part, lencontre des lves perturbateurs.

LES RISQUES PROFESSIONNELS DE lENSEIGNANT

1) Les risques physiques spcifiques du mtier denseignant

Les troubles de la voix
Les troubles de la voix chez les enseignants reprsentent une pathologie relle : fatigue et modification de la voix les touchent frquemment, dues aux exposs permanents et prolongs, dans un environnement bruyant, qui exigent la fois une utilisation et une lvation de la voix constantes, ce qui entraine lapparition daphonie temporaire (extinctions de voix) et de douleurs larynges.

Les pathologies veineuses ou dorsales
Des pathologies veineuses ou dorsales dues une position debout frquente et au pitinement devant le tableau sobservent souvent chez les enseignants.

Les expositions lies aux disciplines
Pour les disciplines exposes (chimie, physique, sciences de la vie et de la terre), les risques chimiques (chlore, ammoniac, acides ou bases), lectriques et biologiques sont videmment prsents lors des expriences de travaux pratiques de laboratoires, de mme que ceux lis aux machines-outils et quipements des ateliers de lenseignement professionnel.

Les agressions physiques
Les griffures, coupures lors dagressions physiques sont des situations risque infectieux.

Les autres risques
Dautres accidents sont possibles dont les chutes de lestrade de la salle de cours, lorigine dentorses, foulures…, les ractions allergiques la craie, les risques lis aux sports pour les professeurs dEPS

2) Les risques psychologiques spcifiques du mtier denseignant

Pour les enseignants, la ralit croissante des atteintes la sant psychique et de ses effets somatiques par le stress (maladies cardio-vasculaires, troubles musculosquelettiques, troubles gastro-intestinaux, tats danxit et dpressifs) se confirme ainsi que les pathologies post-traumatiques conscutives laugmentation des agressions.

La rponse psychique dans un environnement stressant slabore avec une raction hormonale et somatisations : il y a mobilisation du systme endocrinien face cette agression ou menace, ce qui provoque court et long terme, une augmentation de la frquence cardiaque, de la pression artrielle, de la scrtion de cortisol, de catcholamines (dont ladrnaline) avec effet sur lanabolisme/catabolisme entranant de nombreuses consquences psychosomatiques et des troubles hormonaux.

Les atteintes principales chez lenseignant sont les suivantes :

Atteintes physiques
- Troubles musculosquelettiques (douleurs des articulations et douleurs musculaires).
- Troubles gastro-intestinaux (maux de ventre, douleurs et ulcres destomac).
- Accidents cardiovasculaires et accidents vasculaires crbraux (hypertension artrielle, palpitations cardiaques, cardiopathie coronarienne).
- Cphales, migraines.

Atteintes psychiques
- Fatigue et irritabilit chroniques.
- Troubles du sommeil.
- Crises dangoisse.
- Syndrome dpressif.

Troubles du comportement
- Ractions auto et htro agressives.
- Troubles des conduites alimentaires (obsit).
- Consommation accrue dalcool, de tabac, de mdicaments (anxiolytiques) et substances psychotropes.
- Comportements risque et actions suicidaire
- Apathie, dmotivation complte.

 

LES MESURES ORGANISATIONNELLES DE PREVENTION

Le traitement des causes organisationnelles sont souvent dterminantes dans la prvention des risques psychologiques.
La qualit managriale dans les relations hirarchiques, les rapports de pouvoir et la communication en adquation avec les besoins et attentes des enseignants sont des facteurs antistress.
Les manques de soutien ou didentification au groupe, les formes ngatives de leadership (contrles inadapts, objectifs inexistants ou flous ou imposs), les structures dficientes de concertation, labsence de formation adapte, sont des lments de stress majeurs.

Le recrutement

- Solide quilibre personnel
Tout dabord, le recrutement devrait sattacher, dans les tablissements ou la slection des candidats est possible, choisir des personnes au solide quilibre personnel : la dimension motionnelle chez les enseignants dont la relation humaine fait partie de lactivit professionnelle tout autant que la transmission de connaissances, impose de ne pas retenir les candidatures de personnes trop introverties, manquant de capacits relationnelles, dcoute et dexpression verbale et corporelle.

- La vulnrabilit de lindividu est une des composantes de risque li au stress relationnel : les tudiants qui voudraient se destiner au mtier denseignant auraient intrt, avant de sengager, tester leurs aptitudes de gestion des tensions relationnelles avec les enfants ou les adolescents en effectuant des stages de monitorat en colonies ou clubs de vacances ou sportifs

Des objectifs clairs : reconnaissance du travail

Un individu ou un groupe est motiv quand on lui fixe des objectifs clairs, ralistes et partags et quon lui fournit un feedback appropri sur sa capacit les atteindre et sur les aides quon peut lui proposer : la fixation dobjectifs doit tre le rsultat dun dialogue tenant compte en particulier des contraintes extrieures de lenvironnement social et dtermin partir des lments sous sa responsabilit effective.

Lenseignant a alors le sentiment que son travail est reconnu, compris et apprci sa juste valeur. Il importe de sattacher des rsultats tangibles mme de porte restreinte (des petites victoires ) intervalles rguliers afin de maintenir un degr de mobilisation et de satisfaction un niveau lev.

Soutien social/aide technique et motionnelle

La notion de soutien social, cest--dire laide technique et motionnelle apporte par les collgues et la hirarchie dans la ralisation des tches ainsi que le processus dintgration dans le groupe social sont des modrateurs puissants des effets du stress au travail.

Ceci peut sobtenir de plusieurs manires :

- Le projet dtablissement

Au travers dun projet d’tablissement qui vise mobiliser les nergies de tous vers un objectif commun : le projet dcrit une mission que sassigne ltablissement, dfinit le plan daction mettre en uvre pour la mener bien.

Le projet d’tablissement a pour vocation de donner un sens, un dessein et de guider l’action, en fdrant le personnel enseignant, suscitant le dsir d’agir ensemble de manire cohrente, de faon participative et collaborative.

Lanimateur du projet doit avoir reu une formation adquate la conduite de projet.

- LAccompagnement

?au travers de groupes de parole avec lencadrement pour la gestion du stress.
?pour sortir de leur isolement, les enseignants ont un besoin important daccompagnement dans leur activit.
?des runions de concertation rgulires pour exprimer ses problmes professionnels des collgues et avoir des changes avec eux sur la faon de surmonter les difficults.
aune mise en place de procdures de remonte dinformations pour identifier les problmes et discuter des solutions envisager.
?participation la prvention des risques psychologiques.
?soutien pour rsoudre les soucis quotidiens avec les lves ou avec les parents.
?les enseignants qui ont exprim les problmes quils vivent et ont labor des propositions de solutions, enclenchent une dynamique pour dboucher sur un processus permanent damlioration.

 

LES MESURES DE PREVENTION PAR LA FORMATION A LA GESTION DU STRESS

Formation initiale

Ds la formation initiale, il serait souhaitable de dvelopper des comptences dans les domaines de la communication et gestion de conflits, afin de mieux comprendre quels mcanismes entrent en jeu dans la relation enseignants/lves (comme par exemple les techniques de communication non violente), pour apprendre trouver la bonne distance par rapport aux lves, le mlange de bienveillance et de rigueur, de discipline et d’ouverture.

Formation continue

Une srieuse formation continue, adapte aux aspects psychologiques du mtier denseignant est ncessaire car lapprentissage de terrain est toujours alatoire et incomplet.

Elle permettra de disposer de techniques actives concrtes de dialogue et de communication qui contribuent dsamorcer les risques de violence, dattitudes adopter vis--vis dun comportement verbal ou corporel abusif

 

LES MESURES DE PREVENTION INDIVIDUELLES

La surveillance mdicale (malheureusement inexistante bien que lgale et obligatoire)

Contrairement aux salaris du priv, les enseignants peuvent faire toute leur carrire sans voir de mdecin du travail, except la visite mdicale dentre dans le mtier. La visite obligatoire tous les cinq ans est trs rarement effectue. Un suivi impossible tenir lheure actuelle?: le bilan annuel du ministre de lducation nationale pour lanne 2018 mentionne 87 mdecins de prvention (soit 68 quivalents temps plein) pour suivre plus de 1,1million dagents dpendant du ministre de lducation nationale. Soit 1 mdecin pour environ 16?000 personnes

Les traditionnels contrles
- lacuit visuelle,
- le rythme cardiaque,
- la tension artrielle,
- le poids.

Les autres investigations
Des actions, lors des visites mdicales du mdecin de prvention, doivent tre entreprises pour :
- dpister de manire anticipatrice les troubles lis au stress,
- pour orienter lenseignant vers un soutien psychologique si ncessaire, via des rseaux d’coute et d’intervention l’intention des enseignants confronts des incidents ou en situation psychologique difficile, ou via des pratiques rgulires de techniques psychocorporelles, comme la relaxation, le yoga ou la sophrologie.

Les quipements de protection individuelle (pour certains enseignants spcialistes)

Mise la disposition des enseignants des disciplines exprimentales et professionnelles, d’quipements de protection individuelle adapts aux risques encourus des produits ou instruments de laboratoire ou datelier ou des machines-outils (protections respiratoires, gants, lunettes de protection, vtements, chaussures de scurit).

Prise en charge des enseignants victimes dune agression violente (ce qui devrait tre fait)

Une procdure d’accompagnement et de prise en charge (psychologique, juridique) des victimes devrait tre prvue, afin de limiter les consquences psychologiques des pathologies post-traumatiques de l’agression.
- Dbriefing , ou entretien individuel d’coute, conduit tout de suite aprs l’agression pour faire revivre l’vnement dans tous ses dtails et dans tout ce qu’il a gnr au niveau mental (motions, penses, sentiments varis et forts).
- Assistance des victimes lors des interrogatoires de la police.
- Suivi par des psychologues ou psychiatres, en relation avec des mdecins du travail forms ce genre d’intervention.

 

LES MESURES DE PREVENTION TECHNIQUES

- Les locaux devraient tre conus avec un traitement acoustique, un clairage adapt, et un systme de chauffage/climatisation adquat : en particulier, les parois des murs et les plafonds des salles doivent tre construits avec des matriaux absorbant le bruit, particulirement dans les rfectoires.

- Mise en place de moyens efficaces de ventilation assurant l’vacuation des vapeurs, des gaz, des poussires… dans les laboratoires et les ateliers.

- Conception et amnagement des locaux en fonction du risque dagression : contrle des accs, mise en place de sas d’entre, mise en place d’quipements de vido- ou de radio-surveillance, dispositifs d’alarme et d’alerte

.
Cet article vous aide ouvous fait penser un point complmentaire,
Vous avez dcel un point corriger dans cet article ouvous avez besoin d’une prcision ou d’un complment,
Alors….laissez un commentaire!

Bien cordialement,
Patrick Ducloux
Coach Certifi

Plan du site | Evaluation risques professionnels (unblog.fr)
Head in Hands



Laisser un commentaire

mareferencebeaute |
Gestion environnementale |
ongaanti-cabinet |
Unblog.fr | Annuaire | Signaler un abus | Orthodontie Adulte
| LR Health & Beauty Systems
| La bienveillance du toucher